Journée mondiale des océans

En cette journée du 08 mai 2017 qui célèbre l’Océan, nous souhaitons vous faire partager quelques versants de notre contribution à sa protection à travers la préservation d’une espèce.
Nous nous préoccupons de la survie des Pristidae : les poissons-scies. Les cinq espèces de cette famille font partie des élasmobranches les plus menacés. Elles sont inscrites comme des espèces en danger, ou en danger critique d’extinction, sur la liste rouge de l’UICN. De plus, elles sont protégées strictement par la convention de Washington, qui réglemente le commerce d’espèces protégées, dite CITES, au titre de l’annexe I.
En ce moment, nous réalisons un travail de veille sur internet pour contrôler les ventes illégales de rostres de poissons-scies.
Nous transmettons dans un deuxième temps les affaires que nous constatons aux agents de l’ONCFS pour pouvoir ensuite, éventuellement, poursuivre les professionnels pénalement.
Nous espérons, grâce à nos actions, parvenir à réduire les menaces pesant sur les Pristidae et ainsi contribuer activement à leur protection et par conséquent à la préservation de l’Océan.
Quant à vous, vous pouvez également contribuer à la protection de l’Océan, en participant à nos actions ou en adoptant des gestes simples…
Alors pour les Océans, on commence dès aujourd’hui ?

Collaboration avec Pelagios Kakunja au Mexique

Dans le cadre de son M2 Marine Autret part faire son stage à La Paz, au Mexique en collaboration avec des Requins et des Hommes et le laboratoire de James Ketchum, Pelagios Kakunja pour l’analyse poussée des balises posées sur les requin-renards dans le Pacific Est Tropical. On attend les résultats avec impatience et bien sûr quelques photos d’une expé de marquage pourquoi pas !

ICES Annual Science Conference 2015

ICES-Poster

La conférence Annuelle de l’ICES se déroule cette semaine à Copenhague

Une présentation a été donnée hier par notre collègue Claudia lors de la session « Beyond ocean connectivity: embracing advances on early life stages and adult connectivity to assessment and management challenges » sur les premiers résultats de notre étude commune sur le sage (Etmopterus spinax).

Combining forces: a multidisciplinary approach to unravel population structure in a heavily bycaught deepwater shark

Claudia Junge, Sienna Gray, Matt McMillan, Chris Izzo, Bronwyn Gillanders,
Ole Thomas Albert, Wolf Isbert, Timon Brueggemann, Giovanni Romagnoni, and Armelle Jung

Rapport de l’UICN sur les poissons menacés en Europe

L’UICN (Union Internationale pour la Conservation de la Nature) établit une liste rouge des espèces (poissons, oiseaux, plantes…) qui sont menacées et peuvent être en voie d’extinction.

Des scientifiques de toutes origines, dont notre collègue Armelle Jung, identifient et réévaluent régulièrement la liste rouge des espèces marines dans le monde entier.

A Bruxelles, le 3 juin 2015, a été présenté le rapport établissant la liste des poissons marins menacés en Europe.  Selon l’UICN, « Le rapport identifie la surpêche comme étant une des menaces majeures des poissons marins en Europe, ciblés par les pêcheries mais aussi faisant partie des prises accessoires. Les autres menaces sur ces espèces incluent le développement des zones côtières, la production d’énergie et les mines ainsi que la pollution et les changements climatiques.

Les raies et requins sont les espèces les plus menacées avec 40,4% d’entre eux menacés d’extinction et  39,7% dont les populations déclinent. »

Cependant nous savons bien que peu d’information existe pour évaluer le risque d’extinction des populations ainsi que leur évolution : « 68,4% des espèces ne sont pas évalués ».

“We still have substantial knowledge gaps on population trends, taxonomy and distribution, especially for deep-water and rare species. It is therefore essential to improve monitoring and data collection for marine fishes in Europe,” said Kent Carpenter, Manager of the IUCN Global Marine Biodiversity Unit“As we gain more knowledge, some of the data deficient species might also prove to be threatened.“

Simon Stuart, Responsable de l’ IUCN Species Survival Commission (SSC) ajoute « Nous avons besoin d’agir très rapidement pour réduire les prises ciblées et les captures accidentelles des espèces menacées. Nous devons renforcer les quotas de pêche basés sur nos connaissances scientifiques du déclin des populations et des plans pluri-annuels de gestion pour toutes les espèces commerciales de poissons marins. »

pour en savoir plus: 

le rapport complet (en anglais) est ici

Un exemple de classification d’une espèces sur la liste rouge, le poisson-scie (Pristis pectinata) que nous étudions